© SIF

PRÉSENTATION D’UN PROJET DU SIF À LA COP26

En tant qu’ONG humanitaire accordant au respect de l’environnement une place prépondérante dans son action, le SIF est sensible aux effets du dérèglement climatique. L’une des conséquences de ce fléau est l’appauvrissement des ressources en eau potable. C’est pourquoi un projet de traitement et de recyclage des eaux grises1, en faveur de plus de 1800 personnes, a été développé et mis en place, à Gaza. Cette action vise à améliorer la gestion de cette précieuse ressource pour en rendre l’accès plus durable. Infrastructures sanitaires, irrigation, arboriculture… Pour nos bénéficiaires, les possibilités d’utilisation de l’eau assainie sont multiples et profitent à toute la communauté. En parallèle, le SIF sensibilise les populations, institutions et autorités locales à l’intérêt du traitement des eaux grises. Notre ONG a, dans ce cadre, présenté ce projet lors d’une table ronde virtuelle de la COP26, l’incontournable sommet mondial sur le climat, organisé par les Nations Unies.

(1) Les eaux grises sont des eaux usées domestiques faiblement polluées et pouvant être utilisées pour des tâches ne nécessitant pas une eau absolument propre.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
À ne pas manquer

Articles sur la même thématique