CRISES INTERNATIONALES, AGIR DANS LA DURÉE

Environnement, économie, politique… Le monde tel que nous le connaissons est de plus en plus durement touché par les crises. Les conséquences sont terribles pour les populations précaires, encore davantage fragilisées. Pour mieux agir face à des besoins exponentiels, les équipes du SIF développent des programmes d’accompagnement visant à améliorer le quotidien des populations touchées, à court, moyen et long termes.

© SIF

Parole d'expert

Malak-Gabrielle
MAHMOUD ATIEH,
Chargée de programmes Urgence au SIF

Quelles sont les priorités du SIF lorsqu’il intervient dans une situation d’urgence ?
D’abord comprendre le contexte et les besoins. Ensuite, envisager ce que nous pouvons apporter sur place, le tout en coordination avec les autres ONG. La coordination est très importante dans une réponse d’urgence, sous peine d’en risquer la pertinence. L’idée c’est que nous faisons partie d’un ensemble apportant une réponse globale, la plus efficace possible, basée sur l’expertise de chaque ONG.
Quelles peuvent être les difficultés rencontrées sur place ?
Cela dépend du lieu. On peut avoir des difficultés d’accès physique, comme au Kenya, à Marsabit, où nous devons parcourir pendant des heures des routes difficilement praticables. On peut aussi se heurter aux autorisations à obtenir pour nous déplacer et, en fonction du contexte sécuritaire, l’accès humanitaire aux bénéficiaires peut aussi s’avérer compliqué. Ce sont les difficultés du terrain.
Après une intervention d’urgence, nous passons à un accompagnement sur le plus long terme ?
Cela va aussi dépendre du contexte. Nous travaillons dans certains pays où l’urgence perdure depuis des années, comme en Syrie, au Yémen, en Somalie, en Palestine… Nous continuons d’y intervenir par un accompagnement d’urgence, des actions de distribution alimentaire, d’accès à l’eau, etc. Pourtant, en principe, après une certaine période, ce type d’actions de base ne se fait plus ; nous passons au stade de l’aide au développement. C’est le cas par exemple au Kenya, où il y a, certes, une forte pauvreté et de l’insécurité, mais nous pouvons tout de même nous projeter sur une intervention de long terme, plus durable et pérenne.
Face à une crise qui perdure, comment le SIF intervient-il sur le long terme ? Quelles sont les priorités d’action ?
Nous apportons des réponses en termes d’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour que les bénéficiaires puissent avoir accès à des toilettes et à des douches, par exemple. Nous agissons aussi sur le plan de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence en donnant aux bénéficiaires les moyens de développer le maraichage pour cultiver eux-mêmes les denrées essentielles à leur alimentation. Nous développons également des activités génératrices de revenus (AGR) pour leur permettre d’avoir des revenus réguliers et d’ainsi subvenir à leurs besoins de base. Nous intervenons aussi beaucoup dans l’accès à l’éducation et à la protection des enfants pour nous assurer que, malgré le contexte de crise, nous agissions pour leur bien-être et leur épanouissement. En Syrie, nous œuvrons également dans le domaine de la mise à l’abri et la réhabilitation de maisons, afin que les bénéficiaires puissent vivre dignement.
Parfois, les populations accompagnées sont psychologiquement en souffrance. Comment le SIF le prend-il en compte dans ses actions ?
Systématiquement, nous prenons le temps de bien communiquer avec les communautés. Nous essayons de garder un lien avec elles. Lorsque les bénéficiaires connaissent le SIF et lui font confiance, ils comprennent pourquoi il est là et ils se livrent davantage sur leurs besoins. L’objectif est qu’ils appréhendent mieux les projets du SIF et y adhérent. C’est l’une des clés de la réussite des projets. Il faut comprendre les besoins en leur parlant et en les incluant. C’est cette communication constante qui permet le développement de projets pertinents.

©SIF

YÉMEN

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS

Le Yémen, frappé par un enchainement de conflits internes, est considéré par l’ONU comme le pays souffrant actuellement de la pire crise humanitaire au monde. Sa population fait face à une situation de pauvreté critique et d’insécurité alimentaire ayant entrainé une famine. Ainsi, on estime que 17 à 19 millions de Yéménites ont besoin d’une aide alimentaire. Les infrastructures ont également été largement endommagées à cause des conflits et la pandémie de la COVID-19 a accentué la détresse des populations locales. Afin de les aider, le SIF a ouvert une mission sur place.

En 2020, 240 familles de déplacés internes ayant trouvé asile dans des camps de réfugiés à Aden ont pu recevoir une aide alimentaire. Cette année, nous avons poursuivi ce projet auprès de 241 familles de déplacés, mais aussi de 39 familles vulnérables de la communauté hôte, elles aussi en difficulté. Au total, 280 familles ont reçu des colis alimentaires composés de farine, sucre, riz, pâtes, haricots, sel, huile, thon et thé. Chaque colis couvre les besoins d’une famille de 7 personnes pour un mois environ. À l’occasion du Ramadan, le SIF a de plus fourni des colis alimentaires à 446 familles. Des partenariats avec des ONG locales sont mis en place pour cibler au mieux des familles vulnérables, en situation de pauvreté ou avec des membres en situation de handicap.

Le SIF s’engage à continuer de soutenir la sécurité alimentaire des communautés de déplacés internes et des communautés hôtes dans le besoin et, ce, malgré la crise de la COVID-19 qui touche durement le pays.

Sara, Chargée de Programmes Urgence au SIF

Cette année, ce ne sont pas moins de 3 800 familles, soit environ 20 700 personnes qui bénéficieront de coupons alimentaires à l’occasion du Ramadan.

SYRIE

MAINTENIR NOTRE ENGAGEMENT FACE À UNE CRISE QUI PERDURE

Depuis maintenant une décennie, la Syrie sombre dans une guerre civile qui a occasionné de très importants dégâts humains et matériels ainsi que des déplacements massifs de populations. Implanté dans ce pays depuis 2008, le SIF a pu agir rapidement face à la crise pour apporter une aide d’urgence aux personnes affectées. Aujourd’hui, nos équipes sont toujours à pied d’oeuvre et mettent à disposition des abris d’urgence. Elles procèdent, par ailleurs, à la réhabilitation de logements, ainsi que de systèmes d’assainissement et d’accès à l’eau, détruits ou endommagés par les conflits. Notre objectif est de permettre aux familles syriennes de vivre dans de meilleures conditions. Et parce que l’éducation et le bien-être des enfants font aussi partie de nos priorités, nous procédons, grâce à vos dons, à des réhabilitations d’écoles. Nos équipes travaillent également sur des activités de protection et de soutien psychosocial destinées aux enfants.

En 2020, en partenariat avec l’UNICEF, 5 centres ont été mis en place : 9 101 enfants déscolarisés ont pu accéder à une éducation non-formelle et à des activités récréatives. En moins de 3 ans, plus de 48 000 enfants particulièrement vulnérables ont bénéficié d’un accès plus équitable à l’éducation et à la protection par le biais de nos programmes.

Le SIF oeuvre également pour l’amélioration des conditions de vie des populations déplacées ayant trouvé refuge dans des camps. Des kits d’hiver leur sont, par exemple, fournis durant la période hivernale, particulièrement difficile dans la région.

Au Liban et en Jordanie aussi, le SIF apporte un soutien aux nombreux réfugiés syriens et aux populations hôtes, notamment par des distributions alimentaires et du soutien psychosocial aux enfants.

Ensemble, continuons à les soutenir.

PAYS ET CRISES

pour lesquels le SIF est intervenu ces dernières années
(liste non exhaustive, actions menées dans le cadre de crises spécifiques)

©SIF - Yémen
Conflits armés, depuis 2014
Famine, depuis 2017

Le Yémen, frappé par des conflits armés depuis plusieurs années, est aujourd’hui l’un des pays les plus pauvres au monde et connait une situation de famine. Le SIF, pour aider les populations locales, y mène des distributions alimentaires.

©SIF/Elise Apap - Népal
Séisme, en 2015

Le 25 avril 2015, un puissant séisme a frappé le Népal. Le SIF y a, dès les jours suivants, apporté une aide aux victimes dans des zones montagneuses difficiles d’accès où la population était prise au piège depuis plusieurs jours.

©SIF - Palestine
Blocus, conflits, bombardements, depuis 2007

Depuis plusieurs décennies, pauvreté et conflits affectent la Palestine. Le SIF y intervient depuis plusieurs années dans des contextes d’urgence mais y développe aussi des programmes visant à favoriser l’autonomie des bénéficiaires.

©SIF - Liban
Afflux de réfugiés syriens, depuis 2012
Explosion du port de Beyrouth, en 2020

Le Liban, suite à l’arrivée de millions de réfugiés syriens, fait face à de multiples crises (pauvreté, insécurité alimentaire…). Beyrouth a de plus été touchée par une explosion importante en août 2020. Le SIF y mène des distributions alimentaires et des programmes de protection de l’enfant.

©SIF - Irak
Conflits armés, depuis 2013

L’Irak continue de subir les conséquences d’années de guerre. Face à une situation humanitaire catastrophique, le SIF y a ouvert une mission en 2016 où des programmes de mise à l’abri et de sécurité alimentaire sont menés.

©SIF - Syrie
Guerre civile, depuis 2011

La Syrie compte des centaines de milliers de victimes et des destructions importantes. Le SIF y intervient depuis 2008 pour soulager les populations victimes, notamment auprès des enfants, souvent traumatisés. Des actions sont également menées dans les pays limitrophes accueillant les réfugiés syriens.

©SIF - Bangladesh
Nouvel afflux de réfugiés Rohingyas suite à des violences, depuis 2017

La population Rohingya, victime de persécutions au Myanmar (ex-Birmanie), a fui vers le Bangladesh, un des pays les plus pauvres au monde. Afin de soutenir les populations hôtes et les réfugiés, le SIF agit à travers des projets pour l’accès à l’eau et le bien-être des enfants.

©SIF - Philippines
Typhon, en 2013

En novembre 2013, le typhon Yolanda a dévasté 9 régions des Philippines et causé un nombre important de victimes et de dégâts matériels. Une équipe d’urgence du SIF a été déployée rapidement sur place pour apporter du soutien aux victimes.

©SIF - Indonésie
Séisme et Tsunami, en 2017 et 2018

L’Indonésie est régulièrement frappée par des catastrophes naturelles ayant causé de nombreuses victimes matérielles et humaines. Le SIF y est intervenu pour venir en aide aux populations meurtries, notamment en 2017 et 2018.

©SIF/Abdishukri Haybe - Somalie
Famine, en 2017
Inondations, en 2018
COVID-19, en 2020

La Somalie subit régulièrement les conséquences des guerres et des chocs climatiques, ayant entrainé une montée de la famine. Le SIF intervient sur place auprès des populations hôtes et de déplacées internes. Aussi, face à la COVID-19, le SIF a distribué des fournitures médicales et a équipé l’hôpital général de Kismayo de deux ambulances.

©SIF - Kenya
Famine, en 2011

Le Kenya doit faire face à divers aléas climatiques entrainant des pertes de récoltes et une situation de famine. Sur place, le SIF agit pour la sécurité alimentaire, le développement des moyens d’existence ainsi que l’accès à l’eau.

©SIF - Soudan
Inondations, en 2020

Le Soudan est affecté par des conflits internes et fait également face à un contexte climatique difficile ayant entrainé les pires inondations depuis 30 ans. Pour soulager les populations affectées, le SIF a procédé à la distribution de colis alimentaires et ouvert une mission sur place.

©SIF - Nigéria
Conflits armés, depuis 2017
Famine, en 2017

Au Nigéria, un phénomène de surpopulation lié à l’afflux de déplacés fuyant les violences, entraine une dégradation des conditions de vies, notamment dans le nord-est. Le SIF y intervient par des distributions alimentaires et des programmes de protection et de bien-être de l’enfant.

©SIF/Hervé Lequeux - Tchad
Crise économique ayant causé une instabilité politique, depuis 2016

Depuis 2016, le Tchad connait une instabilité politique et une crise économique grave. Le SIF y mène de projets de sécurité alimentaire et d’accès à l’eau afin de soulager les populations hôtes du sud du pays et les réfugiés des pays voisins.

©SIF - Mali
Crise politique ayant causé une instabilité, depuis 2013
Inondations, en 2016

Le Mali connait une crise politique ayant renforcé une situation économique, climatique et humanitaire déjà critique. Le SIF y soutient les populations vulnérables, notamment les Talibés. Des projets d’accès à l’eau, de sécurité alimentaire et de bien-être de l’enfant y sont également mis en place.

©SIF/Jerome Deya - Haïti
Séisme, en 2010
Cyclone, en 2016

En janvier 2010 survenait en Haïti l’un des plus graves séismes jamais enregistré dans le pays, rasant en grande partie la capitale et faisant plus de 250 000 victimes. Seulement 3 jours après, le SIF y intervenait pour soutenir la population locale déjà confrontée à une grande pauvreté.

©SIF - Algérie/Maroc
COVID-19, en 2020

En mars 2020 une épidémie violente de COVID-19 s’est propagée à travers le monde. Le SIF, afin d’aider les populations algériennes et marocaines, fortement touchées par la crise sanitaire, a fait parvenir sur place du matériel médical.

©SIF/Alex Rodrigo - Grèce
Afflux de demandeurs d’asile et migrants, en 2012

Suite aux nombreuses crises intervenues au Moyen-Orient ces dernières années, des centaines de milliers de personnes ont fui vers l’Europe, notamment en Grèce. Le SIF y est intervenu afin d’apporter une aide aux populations réfugiées.

©SIF - Macédoine
Afflux de demandeurs d’asile et migrants, en 2012

En 2012, la Macédoine a vu affluer un nombre important de réfugiés, migrants et exilés, syriens et afghans. Le SIF est intervenu dans divers camps de réfugiés et y a mené des projets d’accès à l’eau et à l’éducation. Un soutien psychosocial a aussi été apporté.

©SIF - Pakistan
Inondations, en 2010 et 2011

Le Pakistan, souvent confronté aux catastrophes naturelles, a été victime en 2010 et 2011 de violentes inondations. Le SIF est intervenu très rapidement auprès des sinistrés par des distributions de denrées de premières nécessité, puis la mise en place de projets de sécurité alimentaire et d’accès à l’assainissement.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin