RAMADAN AGIR AVEC LES ACTEURS LOCAUX ET S’ADAPTER À LA CRISE

Durant Ramadan, le SIF apporte un soutien supplémentaire à des milliers de bénéficiaires à travers le monde. Les divers dispositifs développés tout au long de l’année par nos équipes, en collaboration avec les acteurs locaux, apportent une aide spécifique à chaque famille afin de répondre au mieux aux besoins. En France également, le SIF met en place des actions bénéficiant à des personnes vulnérables et isolées, pour qu’elles puissent passer ce mois dans de meilleures conditions.

© SIF

Parole d'expert

Daouda THIAM, Chef de la mission SIF au Nigéria

Que représente Ramadan pour le SIF ?
Depuis toujours, le mois de Ramadan est une période particulière pour le SIF. Toutes les équipes sont mobilisées sur plusieurs mois pour préparer ce moment particulier qui permet d’apporter une aide supplémentaire à de nombreuses personnes. On parle de plusieurs centaines de milliers de bénéficiaires !
Comment les projets Ramadan sont-ils préparés par les équipes ?
Nous procédons à un recensement des ménages les plus vulnérables de nos zones d’intervention. Au Nigéria par exemple, ces ménages sont soit des déplacés internes, c’est-à-dire des familles qui ont fui les violences et exactions pour se réfugier dans des camps de fortune, soit des familles issues des populations hôtes. Une évaluation des besoins est ensuite réalisée, afin que les paniers distribués correspondent au mieux aux habitudes alimentaires et aux besoins spécifiques de chacun (composition familiale, etc.) Quand les vérifications nécessaires ont été faites, le site de distribution est aménagé. Nous pouvons ensuite procéder aux distributions alimentaires et de coupons.
Certaines distributions sont effectuées par le biais de coupons. En quoi donner aux bénéficiaires le choix des produits marque-t-il une différence avec une distribution alimentaire classique ?
Offrir la possibilité aux bénéficiaires de choisir eux-mêmes leurs produits permet d’adapter le contenu du colis à leurs besoins réels. Par exemple, certains ont besoin de plus de riz et moins d’autre chose à un instantT. D’autres, comme les ménages avec jeunes enfants, ont besoin de plus de lait, etc. Donner le choix, c’est rendre le dispositif plus efficace et plus humain. Les besoins des bénéficiaires sont ainsi davantage satisfaits.
De quelle manière les producteurs et commerçants locaux sont-ils impliqués dans les dispositifs Ramadan? Quel est l’effet sur l’économie locale ?
Les producteurs sont assurés de nous vendre leurs produits à de bons prix, ce qui valorise leur travail. De même, les commerçants sont certains de vendre en grandes quantités pendant cette période, donc d’accroître leurs revenus. Leur implication dans les dispositifs Ramadan du SIF contribue ainsi à la dynamisation de l’économie locale.

©SIF

INTÉGRER LES BÉNÉFICIAIRES AUX PROJETS ET DÉVELOPPER L’ÉCONOMIE LOCALE

En 2021, le SIF a soutenu plus de 130 000 personnes démunies dans 14 pays pendant Ramadan et nous souhaitons toucher au moins autant de personnes cette année. Dans notre approche, nous veillons à prendre en compte les particularités culturelles, quand les conditions sont réunies, en permettant, par exemple, aux bénéficiaires de sélectionner la nourriture de leur choix, en se basant sur leurs habitudes alimentaires. Pour ce faire, nous mettons en place, le plus souvent possible, des distributions de coupons plutôt que de colis alimentaires. C’est le cas notamment en Palestine, en Syrie, au Liban, au Mali, au Sénégal et en Somalie.

Parallèlement, nos équipes ont développé des activités génératrices de revenus pour encourager des projets durables, comme au Pakistan par exemple. En effet, depuis plusieurs années, nous y avons formé des petits commerçants pour qu’ils puissent acquérir des compétences en marketing et vente. Nous nous approvisionnons, de plus, auprès d’eux pour dynamiser l’économie locale. De même, des groupes de femmes ont pu être formés à produire une partie des aliments contenus dans les colis Ramadan, distribués aux plus vulnérables. Cette dynamique, initiée par nos équipes, permet à ces femmes de développer des compétences qui leur serviront par la suite. Nous les aidons ainsi à redevenir plus autonomes, tout en pérennisant les effets de notre action qui continuera de générer des bienfaits, au-delà des périodes de mise en œuvre des projets saisonniers.

S’ADAPTER À LA CRISE ET RÉPONDRE AUX BESOINS SPÉCIFIQUES

Dans un contexte d’aggravation de la précarité et face à une crise sanitaire qui perdure, le SIF continue de renforcer ses programmes d’aide et les adapte. 

Nos équipes, pour protéger au mieux nos bénéficiaires, veillent, tout au long de leurs interventions, au respect des mesures de distanciation sociale et des gestes barrières. Afin d’éviter les regroupements et pour préserver les bénéficiaires particulièrement vulnérables, tels que les personnes âgées, vivant dans des zones isolées, nous avons mis en place un étalement des distributions dans le temps ainsi que des livraisonà domicile. En France, pour la troisième annéconsécutive, la « Tournée des Tables du Ramadan» est reconduite. Ce dispositif a été spécifiquement conçu en période de crise de sorte que le SIF puisse continuer d’apporter un soutien alimentaire aux personnes vulnérables en Île-de-France, dans le respect des mesures sanitaires. Les équipes du SIF, appuyées par des bénévoles, préparent des repas chauds et complets et les distribuent directemenlà où vivent les bénéficiaires (domicile, foyers, hôtels sociaux…). Naoufel, Coordinateur d’un foyer réservé à des femmes très fragilisées ayant bénéficié de l’aide du SIF en 2021, soulignait déjà l’importance de ce dispositif:

« Pour nos pensionnaires, cette aide alimentaire est vitale, elles n’ont aucun revenu. Leurs enfants et elles-mêmes n’ont plus que ce moyen pour avoir de quoi manger. Sans ce soutien, la plupart d’entre elles seraient obligées d’aller faire la manche à la sortie des supermarchés… »

L’an dernier, près de 24 000 repas avaient ainsi pu être distribués à des bénéficiaires en Île-de-France, dont les femmes de ce foyer, leur permettant de passer ce mois si particulier dans la dignité. L’opération est renouvelée cette année, de même que la distribution de colis dans divers départements franciliens. 

OBJECTIFS RAMADAN 2022

Opérations en France et à l’international :
plus de 158 000 bénéficiaires dans 14 pays

1. FRANCE

24 000

Repas chaud
à travers la « Tournée des Tables du Ramadan »

10 000

Colis alimentaires
pour les personnes détenues dans les centres pénitentiaires

2. MAROC

7 500

Bénéficiaires
de colis alimentaires

3. SÉNÉGAL

6 300

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

4. MALI

9 870

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

5. NIGÉRIA

4 550

Bénéficiaires
de colis alimentaires

6. KENYA

7 860

Bénéficiaires
de colis alimentaires

7. SOMALIE

4 900

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

8. YÉMEN

2 800

Bénéficiaires
de colis alimentaires

9. PALESTINE GAZA

2 000

Enfants bénéficiaires
de cadeaux de l’Aïd

12 330

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

9. PALESTINE CISJORDANIE

640

Enfants bénéficiaires
de cadeaux de l’Aïd

3 500

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

10. LIBAN

10 000

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

11. SYRIE

9 000

Bénéficiaires
de coupons alimentaires

12. IRAK

9 090

Bénéficiaires
de colis alimentaires

13. PAKISTAN

4 000

Enfants bénéficiaires
de cadeaux de l’Aïd

26 700

Bénéficiaires
de colis alimentaires

14. INDONÉSIE

18 000

Bénéficiaires
de colis alimentaires

Crédits photos : ©SIF

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin