© SIF

OUVERTURE DE BANQUES DE CÉRÉALES À MOPTI

Au Mali, des centaines de milliers de ménages vulnérables sont affectés chaque année par la période de soudure1. C’est pourquoi l’action du SIF sur place, soutenu par l’AFD2, vise à renforcer leur résilience grâce à la redynamisation de banques de céréales. Maillon essentiel du système de sécurité alimentaire, elles permettent le stockage (à bas prix durant la production) et le déstockage (à prix abordables lors de la période de soudure) des céréales pour favoriser leur accessibilité. Outre ce phénomène, l’insécurité alimentaire grandissante et la crise du Covid-19 ont accentué la vulnérabilité des populations. Ainsi, les banques ont été ouvertes fin juin à un plus grand nombre de personnes qu’initialement prévu : dans la ville de Mopti, ce sont 125 000 personnes qui ont bénéficié de ces banques de céréales, contrairement aux 25 000 estimées initialement. Grâce à cette mesure d’anticipation, les ménages vulnérables ont pu avoir accès à des denrées alimentaires à des prix modérés.

 

(1) La période de soudure s’étale de juin à septembre. Les cultivateurs plantent la nouvelle production tandis que les stocks de céréales de la période de récolte précédente sont épuisés.
(2) Agence Française de Développement

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
À ne pas manquer

Articles sur la même thématique