ÉDITO

L’impact de la crise mondiale du Covid-19 est majeur. En tant qu’ONG, le SIF avait une triple responsabilité dans sa réponse : son mandat social envers les personnes vulnérables, les donateurs privés et bailleurs institutionnels qui le soutiennent, ainsi que les salariés et bénévoles en charge de l’activité. Il fallait rapidement réagir et adapter nos activités à de nouvelles contraintes tout en continuant à délivrer nos services.

La crise est certes sanitaire, mais les conséquences sociales sont très disparates et peuvent être dramatiques. Dans beaucoup de pays, de nombreux travailleurs, notamment journaliers, se sont retrouvés sans ressources, obligés de sortir malgré les mesures de confinement ou de couvre-feu, pour subvenir aux besoins de leurs familles. Ces populations ont souffert malheureusement de la double peine, la crise sanitaire et la crise sociale.

Afin de répondre sur ces deux volets, le SIF a rapidement débloqué un fonds d’urgence pour distribuer des kits d’hygiène et alimentaires aux plus vulnérables. De nombreuses missions ont encouragé la fabrication de masques lavables par des femmes travaillant à domicile, leur permettant ainsi de rester confinées et d’avoir une ressource financière. Nos programmes Ramadan et Sacrifice ont, de plus, pour objectif de renforcer nos dispositifs voués à atténuer la crise alimentaire vécue par les plus vulnérables.

En participant cette année à notre programme Aïd Al Adha, vous accomplissez la tradition du prophète Abraham (PBSL) et vous permettez à des dizaines de milliers de familles d’être protégées face aux conséquences du Covid-19.

Merci pour votre soutien continu et Aïd Moubarak.

Mahieddine-Khelladi-president-sif-lph

Mahieddine Khelladi
Directeur Exécutif

signatureMK-01

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
News

Ne manquez pas

Edito Ramadan 2021

Le SIF met en œuvre, chaque année, depuis mars 1992 (1412 H), son programme annuel d’aide alimentaire du Ramadan.

Edito 30 ans

Vous vous apprêtez à lire le 100e numéro de votre journal qui s’intitulait Les Nouvelles du Secours Islamique.